Single Blog Title

This is a single blog caption

JOURNEE PANAFRICAINE DES POSTES, 18 JANVIER 2020

Message du Secrétaire général

Thème : « La Poste : votre véritable partenaire pour l’inclusion financière et l’intégration régionale »

C’est dans un esprit d’humilité et de gratitude envers le Tout-Puissant et Miséricordieux que nous abordons la nouvelle année 2020. Puissent tous les rêves et les projets que nous avons nourris au cours de l’année qui vient de s’achever se transformer en réalité au cours de l’année qui s’ouvre devant nous.

Je voudrais, dans le respect de notre tradition de fraternité et de convivialité, saisir cette occasion pour présenter à la Communauté postale africaine, mes vœux de bonheur, de santé et de prospérité durant cette nouvelle année.

Ce 18 janvier 2020, nous célébrons le 40ème anniversaire de la création de l’UPAP ; événement placé sous le thème : « La Poste : votre véritable partenaire pour l’inclusion financière et l’intégration régionale ». Ce thème se décline en deux sous-thèmes, à savoir : l’intégration régionale et l’inclusion financière.

D’une part, l’inclusion financière nous amène à revisiter les ODD des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’UA qui placent l’inclusion socioéconomique et l’innovation au cœur du programme de développement des gouvernements. Dans ce cadre, l’inclusion financière revêt une importance particulière car, selon le Groupe de la Banque mondiale (2015), elle permet aux particuliers et aux entreprises d’avoir accès à des produits et services financiers fiables, durables et abordables qui répondent à leurs besoins, notamment en matière de paiements, d’épargne, de crédit et d’assurance.

Ainsi que vous le savez, l’ouverture d’un compte courant constitue la première étape vers l’inclusion financière car il permet d’épargner de l’argent, d’effectuer des virements et des paiements. En outre, le compte courant ouvre la voie vers d’autres services financiers, d’où le choix du Groupe de la Banque mondiale de placer au cœur de son initiative pour un « accès universel aux services financiers à l’horizon 2020 », l’accès à un compte courant pour l’ensemble des citoyens du monde, notamment en Afrique.

L’accès financier facilite la vie de tous les jours et permet aux familles et aux entreprises de faire des prévisions pour les projets à long terme et les imprévues en cas d’urgence. En effet, les titulaires de comptes sont mieux outillés pour accéder à d’autres services financiers, notamment le crédit et l’assurance, pour démarrer et développer des entreprises, investir dans l’éducation ou la santé, gérer les risques et affronter les chocs financiers ; ce qui leur permettrait d’améliorer leur qualité de vie. Aussi, plus les communautés vulnérables sont bancarisées, plus la cadence du développement socioéconomique s’accélère.

Dans la quête de l’inclusion financière, la résolution N° L12 relative aux services financiers postaux, adoptée par la session conjointe des ministres des Finances de l’UA et de la CEA en 2014 à Abuja au Nigéria affirme la nécessité pour le secteur postal de déployer des solutions informatiques à haut débit et des technologies pointues d’information et de communication, donnant ainsi un accès fiable aux services financiers et à d’autres services essentiels.

De plus, cette résolution confirme l’engagement de l’UA à accorder la priorité à la transformation du patrimoine postal existant, dans l’objectif, d’une part, d’améliorer l’accès aux services essentiels et ainsi, de promouvoir l’inclusion financière ; et, d’autre part, d’inviter les partenaires au développement à accompagner la mise en œuvre de ladite résolution, notamment la Banque africaine de développement, la Commission économique pour l’Afrique, l’Union postale universelle, l’Union européenne, le Fonds international de développement agricole, la Banque mondiale, la Fondation Bill et Melinda Gates, le Groupe consultatif d’assistance aux plus pauvres et l’Institut mondial des caisses d’épargne.

En outre, par Résolution N°04/UPAP/CA/XXXVIII/2019 portant mise en œuvre des Projets d’inclusion financière adoptée en juin 2019, le Conseil d’administration de l’UPAP a rappelé que l’inclusion financière a été identifiée comme action prioritaire de niveau deux dans la Stratégie postale mondiale d’Istanbul (SPMI) conformément à l’objectif de développement durable (ODD) N°6 de l’ONU et l’aspiration N°1 de l’Agenda 2063 de l’UA. Se fondant sur les résolutions N°09/UPAP/CA/XXXVI/2017 et N°04/UPAP/CA/XXXVII/2018 portant mise en œuvre des projets de numérisation et d’inclusion financière qui visent développer les services financiers, le Conseil d’administration a invité les États membres à explore toutes les pistes de financement possibles pour faciliter la mise en œuvre des initiatives d’inclusion financière. Par ailleurs, il a exhorté les Etats membres à mettre en œuvre les projets d’inclusion financière et de numérisation, en s’appuyant sur des solutions disponibles pour faciliter le déploiement de services financiers efficaces et rentables.

D’une part, l’intégration régionale nous replonge dans l’histoire. Plus précisément, depuis 1963, la quête de l’Unité africaine a été inspirée par l’esprit du panafricanisme, en mettant un accent particulier sur la libération et l’indépendance politique et économique. Cet esprit est motivé par une aspiration forte à un développement autocentré, avec une gouvernance démocratique et axée sur la personne humaine. Cela nécessite, en outre, d’accélérer la marche vers l’unité et l’intégration du continent pour une croissance soutenue des échanges, notamment le commerce de biens et services, ainsi que la libre circulation des personnes et des capitaux.

L’atteinte de cet objectif passe par la réalisation du projet d’une Afrique unie ; l’accélération de l’intégration économique ; l’amélioration de la connectivité grâce à des initiatives novatrices et plus audacieuses visant à relier le continent par des voies ferroviaires, routières, maritimes et aériennes ; la mise en place de pools énergétiques régionaux et continentaux ; et le développement des TIC. Ce faisant, tous les vestiges du colonialisme auront disparu et tous les territoires africains sous occupation seront totalement libérés.

Cette quête s’inscrit résolution dans l’Aspiration 2 de l’Agenda 2063 de l’Union africaine : « l’Afrique que nous voulons », qui vise à bâtir «un continent intégré, uni sur le plan politique et ancré dans les idéaux du panafricanisme et la vision de la renaissance africaine ».

Au vu de ce qui précède, nous invitons nos Etats membres à commémorer ce 40ème anniversaire, notamment d’amener les postiers à mieux appréhender le rôle potentiel des services postaux comme catalyseur d’intégration régionale et d’inclusion financière en Afrique. En résumé, cette thématique vise à atteindre les objectifs suivants :

  • Etablir le lien entre la poste et le développement socioéconomique du continent au moyen d’initiatives d’inclusion financière ;
  • Saisir le rôle de la poste comme facilitateur de l’intégration politico-économique, dont la libre circulation des personnes et des biens/services ainsi que la création de zones de libre-échange continentales, entre autres. Les stratégies envisagées pour l’atteinte de ces objectifs devront intégrer des mesures incitatives pour faciliter le commerce électronique et les transferts électroniques d’argent, assurant ainsi la promotion du commerce, etc.

Je saisi l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire de notre Union ce 18 janvier 2020 pour exhorter l’ensemble des acteurs du secteur postal à faire preuve de plus d’engagement en vue d’accomplir leur mission et leurs objectifs de développement. Ainsi, le rôle de la Poste comme infrastructure essentielle pour un développement socioéconomique inclusif en sera renforcé.

Sur ce, je vous renouvelle, à toute et à tous ainsi qu’à vos proches, mes meilleurs vœux de paix, de santé, de succès et de prospérité pour l’année 2020 !

Vive la Communauté postale africaine !

Vive l’unité et la solidarité africaine !

Vive l’Afrique !

 

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

YOUNOUSS DJIBRINE

Leave a Reply